ACE Europe, a learning experience ...


ACE Europe veut soutenir l’apprentissage au sein des organisations. Acquérir une capacité, s’améliorer dans ses activités ou décider de changer radicalement de stratégie : les organisations sont en permanence en train d’apprendre,  souvent de façon implicite et informelle.

On remarque une grande tension créative entre la volonté ou le devoir à accomplir quelque chose et l’incapacité à savoir comment y parvenir. ACE Europe entend partir de cette tension pour faire bouger les choses.

Elle y parvient par sa méthodologie spécifique et sa connaissance des processus d’apprentissage collectif et des processus de renforcement de capacité. ACE Europe apporte structure et systématique au processus d’apprentissage, travaille de manière participative et interactive et soutient le processus d’apprentissage et de changement.

Notre enthousiasme pour l’apprentissage est au cœur de nos activités : formation de groupes, évaluation de programmes et coaching d’organisations.

À cette fin, ACE Europe collabore également avec d’autres organismes, car la coopération permet à l’entreprise et au client d’apprendre davantage et plus rapidement. Tout ce que nous apprenons, nous entendons aussi le partager, l’intégrer à notre approche et le mettre en pratique.

Consultants

team member
Corina Dhaene

J’ai suivi une formation en histoire (KULeuven) et suis consultante chez ACE Europe depuis 1996 et depuis 2007 également co-directeur. Je travaille en tant qu’évaluatrice, formatrice et coach auprès d’organisations et je dispose de plus de 20 ans d’expérience dans ces domaines.

Durant les premières années, j’ai principalement travaillé sur le processus d’intégration européenne et son impact sur les collectivités locales. Par exemple, j’ai participé à divers projets européens en Slovaquie, en Ukraine, en Moldavie et en Bosnie-Herzégovine, notamment dans les domaines de l’évaluation interne, de l’élaboration de stratégies de renforcement de capacité pour les communes et les organisations de la société civile et de la rédaction de manuels. J’ai une expérience en matière d’évaluation de politiques et de programmes dans plusieurs domaines : renforcement de capacité, gouvernance locale et administrations locales, coopération internationale entre les communes, accès aux services de base (eau, santé, éducation de base et formation professionnelle), suivi et évaluation, éducation au développement, lobbying et plaidoyer.

Les formations que je dispense sont souvent liées au coaching et à l’accompagnement d’organisations, aussi bien des ONG que des autorités locales et centrales. J’élabore toujours des formations sur mesure (y compris des programmes et des exercices), plus spécifiquement dans les stratégies de renforcement de capacité, la gestion de projet axée sur les résultats (GAR) et les approches orientées changement (AOC), les outils et méthodes qualitatives de collecte et de suivi des données. J'utilise mon expérience comme évaluateur avec ces méthodes. 

Ma formation d’historienne a un impact encore aujourd’hui et se manifeste dans les questions qui se trouvent au cœur de mon travail : comment les processus se déroulent-ils et comment les choses auraient-elles pu se dérouler différemment ? Qu’est-ce qui a changé et pour qui ? Qu’est-ce qui explique exactement ce changement ? Que pouvons-nous en tirer ?  Je combine une capacité d’analyse critique à une bonne dose d’enthousiasme et à une approche facilement accessible. Je tire principalement mon énergie du soutien aux processus de changement au sein d’une organisation, des formations et des contacts avec les personnes qui œuvrent quotidiennement au changement social.

team member
Geert Phlix

J’ai suivi une formation en sciences sociales (éducation des adultes et le changement social) à l’Université catholique de Louvain (KUL), puis j’y ai commencé ma carrière en tant que collaboratrice scientifique. C’est au cours de mes études que mon intérêt pour la coopération au développement s’est accru. Nourrissant un sentiment d’injustice, je me suis engagée, sur les plans tant professionnel que personnel, à promouvoir des relations plus justes entre les pays du Nord et du Sud afin d’offrir une voix aux exclus. J’ai commencé à travailler dans le domaine de l’alphabétisation au Mexique, en tant que bénévole pour l’ONG Coopibo (à présent appelée Ricolto), ai effectué une brève mission à la VVOB et suis ensuite devenue chef du service d’éducation au développement de l’ONG FOS, où j’étais également responsable de la politique de genre. En 2000, j’ai eu l’occasion de travailler pour ACE Europe, ce qui m’a fascinée, car cette perspective plaisait à la fois à la « penseuse » et à la « créatrice » qui habitent en moi. Depuis 2007, j’y suis également co-directeur. J’apporte un soutien aux différents acteurs de la coopération internationale : ONG, organisations sociales et pouvoirs publics.

Dans le cadre de mon travail, je me concentre sur l’analyse des processus de changement social et j’accorde une attention particulière aux processus de renforcement de capacité, au lobbying et au plaidoyer, aux processus multi-parties, au développement de réseaux et à la citoyenneté active. Au fil des ans, j’ai acquis de l’expérience dans les domaines suivants : l’amélioration de l’accès aux services de base, y compris l’accès à l’éducation, à la nourriture, à l’eau et à la santé ; la lutte pour des relations équitables entre les hommes et les femmes et la justice climatique ; la lutte des travailleurs et des militants syndicaux. Je recours toujours à un mélange de méthodes qualitatives et quantitatives et je dispose d’une expérience spécifique dans les évaluations (quasi expérimentales) de l’impact de programmes.

Ce qui me fascine particulièrement dans mon travail d’expert-conseil, c’est la mise en pratique de la recherche (scientifique), plus particulièrement la traduction des preuves et des leçons apprises en stratégies plus efficaces. Je pars toujours des principes de « l’enquête appréciative » et invite les organisations à analyser leurs pratiques pour mieux comprendre leur travail et les résultats qu’elles engendrent. Être « ensemble » sur la route et apprendre sont les deux domaines où je puise mon énergie.